Agriculture

Nos produits

Les plantes, comme tous les organismes vivants, doivent être en bonne santé pour se développer de façon optimale. Elles subissent la pression et les attaques de nombreux ennemis. Pour chaque type d’agression (parasite, insecte ravageur, maladie, mauvaises herbes), La division Crop Science de Bayer développe et met à la disposition des agriculteurs des solutions phytopharmaceutiques innovantes, allant de la semence à la récolte, en respectant les principes d’une agriculture durable.

Sans protection convenable des futures récoltes, il serait très difficile pour l’agriculteur d'assurer aux consommateurs un approvisionnement alimentaire diversifié, de qualité, en quantité suffisante et à un prix raisonnable.

Pour plus d'informations, se connecter sur le site www.club-vert.com
ou contacter le numéro Vert :

Numéro Vert : 0 800 25 35 45
Nos produits pour combattre insectes nuisibles, mauvaises herbes, maladies, autres agresseurs, et protéger les semences.
Ténébrion

Protéger les plantes contre les ravageurs

Les insectes jouent un rôle important dans notre écosystème, mais ils font aussi peser l’une des menaces les plus graves sur nos cultures, dans les champs et les plantations. Ils sont présents sur tous types de cultures : la pyrale sur le maïs, le charançon sur le blé, le doryphore sur les pommes de terre, les pucerons sur les arbres fruitiers, etc. Les insectes ravageurs s’attaquent à tout ou partie de la plante, et, selon l’espèce, jusqu’aux grains une fois récoltés, comme c’est le cas pour les céréales. 

Limace
D’autres animaux « parasites » peuvent occasionner des dégâts sur les cultures, empêchant celles-ci de se développer correctement, et par conséquent, de donner une récolte suffisante et de qualité. Il s’agit par exemple des nématodes (insectes du sol), des acariens (araignées rouges) ou encore des limaces qui dévorent avidement les feuilles de tout type de plante.

Que ce soit pour les insectes nuisibles ou pour les autres parasites de la plante, les chercheurs de Crop Science développent des solutions adaptées et ciblées pour toutes les filières agricoles, ainsi que des méthodes d’application à la pointe du progrès.

Pourriture raisin

Protéger les plantes contre les maladies

Les maladies causées aux plantes sont principalement dues à des champignons : le mildiou, la rouille ou la pourriture, sont des ennemis invisibles, des agresseurs minuscules synonymes de destruction et de maladie, que ce soit dans les champs, pendant le transport, sur le lieu de stockage ou dans les points de vente.

Prenons l’exemple du mildiou, dans une année avec des conditions climatiques normales, si le viticulteur ne protège pas sa vigne avec une solution  anti-mildiou, il peut perdre jusqu’à 30 % de sa récolte. Dans une année où le mildiou se développe à cause d’un climat humide et chaud, la perte peut atteindre 100 %. Pour sauvegarder sa récolte, il devient alors nécessaire d’appliquer au plus vite une protection contre ce champignon car celui-ci prolifère très vite.

Le Centre français de Recherche et Développement de la Dargoire (CRLD) est spécialisé dans la découverte de nouvelles solutions fongicides qui contribuent à la protection des végétaux et des récoltes. Le résultat : ce sont des plantes en bonne santé, des fruits et des légumes de meilleure qualité, une durée de conservation plus importante.

Adventice

Protéger les plantes contre les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes, appelées aussi adventices, sont des espèces non désirées qui se développent dans les cultures. Elles viennent concurrencer la plante cultivée en empêchent celle-ci de croître harmonieusement en puisant dans ses ressources. Il en résulte pour l’agriculteur une perte de rendement importante et une qualité de récolte amoindrie.

Lutter contre les adventices tout en protégeant les cultures est une des exigences centrales de l’agriculture moderne. C’est aussi l’une de nos compétences clés.

Semences traitées

Protéger les plantes dès la semence

Intervenir directement au niveau de la semence permet d’assurer la bonne santé de la plante dès sa germination et de garantir sa croissance optimale, en limitant l’impact des ravageurs et des parasites. Très ciblée, cette technologie est reconnue comme très performante et respectueuse de l’environnement. En effet, il suffit d’une très faible quantité de produit pour protéger efficacement et durablement les jeunes plants.

Notre recherche pour protéger les semences débouche sur des solutions performantes et, dans les champs, sur place, nos experts accompagnent les exploitants agricoles par leur expertise, leurs conseils et nos techniques.

Les outils et services pour accompagner une utilisation raisonnée et adaptée de nos produits

Prévoir l’apparition d’une maladie, identifier l’adventice ou la maladie présente... utiliser le bon produit au bon moment à sa juste dose… Les outils d’aide à la décision et les applications développés par Bayer renforcent la pertinence du conseil aux utilisateurs de nos produits. Ils permettent de compléter le diagnostic et de décider des stratégies de protection des cultures.

En savoir plus sur ces outils

Ils sont organisés selon trois grandes thématiques :

  • Les Outils d’Aide à la Décision. Ces outils sont des logiciels experts dédiés à l’optimisation des traitements, des programmes et des itinéraires techniques. Par exemple, nous proposons un outil qui permet de prévoir l'évolution des maladies sur des céréales ou sur de la vigne, mais également de positionner les traitements de lutte contre ces maladies de façon optimale.
  • Les outils de communication, afin de faciliter la diffusion des informations et du conseil vers l’agriculteur : par exemple, nous avons avons développé une application disponible sur Smartphone, le premier service gratuit entièrement dédiée à la protection fongicide des céréales destiné à  informer l’agriculteur et l’aider à raisonner ses traitements au plus juste.
  • Le transfert de l’expertise et du savoir-faire agroenvironnemental, grâce à des formations adaptées aux enjeux et évolutions agricoles, comme l'un de nos outils servant d’auto-évaluation en ligne pour aider les utilisateurs de produits phytopharmaceutiques à faire le point et développer leurs connaissances sur les bonnes pratiques et la réglementation liée à leur activité. Cet outil a également été conçu pour accompagner la préparation du « Certiphyto ».

Pour découvrir ces outils en détails, rendez-vous sur www.bayer-agri.fr

Les Bonnes Pratiques phytopharmaceutiques

Règles de bonne mise en œuvre

Les produits phytopharmaceutiques sont destinés à protéger les cultures contre leurs parasites (insectes, maladies, mauvaises herbes).

Leur emploi par des professionnels est autorisé dans des conditions précises et pour des usages déterminés. Mal employés, ils pourraient présenter un risque pour la santé ou l'environnement. C'est pourquoi l'applicateur, tout en se protégeant et en respectant les prescriptions techniques, doit également préserver les tiers (personnes, animaux, cultures voisines) et le milieu naturel (ressources en eau, faune sauvage) par :

  • Une utilisation raisonnée des produits.
  • Le respect des précautions inhérentes à leur emploi.
  • La mise en œuvre des produits de protection des plantes implique responsabilité, professionnalisme et sens civique.
  • Le respect des Bonnes Pratiques.

En savoir plus sur ces Bonnes Pratiques

Concrètement, Crop Science et les acteurs de la protection des plantes (UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes, industries, Instituts techniques,…) ont donc développé des règles de bonne mise en œuvre, rassemblées sous l'appellation "Bonnes Pratiques Phytopharmaceutiques".

Ces Bonnes Pratiques sont une garantie pour l'utilisateur de nos solutions, elles insistent sur l'importance de l'ergonomie, de l'organisation des postes de travail et de la mise en œuvre de protections collectives et si besoin, individuelles.

Elles intègrent en particulier, avant le traitement :

  • Le transport
  • Le stockage des produits
  • Le réglage et la vérification du matériel.

Au moment du traitement :

  • L'observation de l'état sanitaire de la culture et des conditions climatiques
  • La préparation de l'application
  • Le respect des zones non-traitées le long des cours d'eau concernés.

Après le traitement :

  • L'élimination des reliquats de pulvérisation et de rinçage du matériel
  • L'élimination des emballages vides.

Une large information est diffusée aux agriculteurs par l'ensemble des acteurs de la protection des plantes.

Sécurité produits : de la recherche au consommateur

Comme les médicaments, les produits de protection des plantes ne peuvent être mis sur le marché sans avoir obtenu une autorisation de vente.


Cette réglementation, instaurée dès 1943 en France, a pour but de vérifier que les produits sont efficaces, sans danger pour la culture concernée et qu’ils présentent un risque minimum clairement évalué pour l’utilisateur, le consommateur, les milieux naturels et les organismes vivants.

L’homologation au cœur d’un processus interrompu

L’homologation est un maillon essentiel du long processus de développement et de commercialisation d’une nouvelle substance active. Elle s’insère entre la Recherche et Développement, qui assure la découverte et la mise au point des nouvelles substances, et l’accompagnement du produit, c’est-à-dire le suivi du produit phytosanitaire dans l’environnement et à travers toute la filière jusqu'au consommateur final.

Processus d'homologation : de la recherche de piste au suivi post-homologation

Agriculture et énergies

Découvrez notre rubrique : Agriculture et énergies

Bayer Agri

Rendez-vous sur votre portail personnalisé Bayer-Agri.fr

Vous êtes professionel de l'agriculture ?

Agriculture l'Observatoire

Découvrez notre rubrique : L'observatoire de l'agriculture
Copyright © Bayer AG